Ferienwohnung-Koeln.com présente: Kalk

Kalk est située sur la rive droite du Rhin, compte environ 23 638 habitants et une superficie de 2 973 km². Pendant des siècles, la région de Kalk n'était constituée que de quelques communautés de cour et d'une chapelle de pèlerins. Au cours de l'industrialisation, la région est devenue une ville industrielle riche. 90% du quartier a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale . Une reconstruction rapide a commencé. Avec le début de la récession dans les années 1970, les usines ont été fermées. Depuis lors, il y a eu un changement structurel.

La proportion d'étrangers dans la chaux est très élevée, ce qui a conduit à une société multiculturelle. En comparaison, le taux de criminalité dans la chaux est élevé, mesuré dans d'autres parties de la ville. Le chômage est également très élevé . La chaux est donc un quartier à fort besoin de développement. À Kalk, il y a des bâtiments résidentiels de l'époque wilhelminienne, des immeubles à appartements des années 1950 et 1960, des bâtiments administratifs et de grands secteurs industriels.

Koeln Kalk

Numéro de district zone résidents
802 2 973 kilomètres carrés 25 000

Géographie

Au nord du Kalker Höfe, il y avait une zone marécageuse. À l'est, Kalk borde Höhenberg et Vingst . Au sud, la chaux est séparée par le remblai ferroviaire sur la section droite du Rhin et borde Humboldt / Gremberg. Deutz forme la frontière occidentale. Le nord est Buchforst la limite.

Histoire

Un acte de don dit que l'archevêque Heribert de Cologne a donné de nombreux avantages à l'abbaye Deutz en 1003. L'un de ces avantages était la ferme de Kalk. Comme les autres, il a dû remettre sa dîme à l'abbaye de Deutz. Un autre document mentionne la Villa Kalka ou Calke. On pense que le mot Kolk vient du moyen haut-allemand. Une autre supposition est que le mot chaux signifie matériau de construction . Peut-être pendant la période romaine, la zone a été utilisée comme lieu de stockage de la chaux. Il se pourrait que l'espace ait été utilisé pour construire Colonia Claudia Ara Agrippinesium .

Du haut Moyen Âge aux premiers temps modernes

"Kalker Höff" existait déjà à des fins agricoles avant d'être transféré à l'abbaye Deutz . Cependant, on ne sait pas s'il s'agissait d'une ou plusieurs cours. L'abbaye Saint-Séverin de Cologne possédait certainement des terres au XIIIe siècle. Un terrain a été loué à long terme par le couple marié Sophie et Heinrich Körngin. En 1394, le Severinstif a obtenu le Hirtzhof de la succession du chevalier Johann vamme Hirtze. Une salle capitulaire a également été mentionnée. Le Severinstift a étendu cette cour dans le Fronhof. En 1626, un Broicher Hof mentionné. On suppose que cette ferme est identique à la Hirtzhof. Il est prouvé que le Stiftshof, le Hellingshof et le Knevelshof sont le Kapitelhof. Certaines sources citent le tribunal différemment. Le Broicherhof a été appelé Wolfskehlhof en 1673. Le Heiligenhäuschen a été mentionné pour la première fois en 1423. C'était hors des cours. La maison avait une pieta peinte avec la "douloureuse Notre-Dame".

On pense que le sanctuaire servait de lieu de prière pour les résidents de l'infirmerie. Les habitants de la maison sont tombés malades de la lèpre. Par conséquent, ils n'étaient plus autorisés à entrer dans leur ville natale de Deutz en raison du risque d'infection. Ces pauvres gens vivaient d'aumônes qu'ils suppliaient des passants. Pendant la guerre de Suède, Kalk a également été touché par la guerre de Trente Ans. Il existe des archives du père Rupertus Hollwegh datant de 1715. Le 20 décembre 1632, les troupes suédoises du général Wolf Heinrich von Baudissin ont dévasté la région autour de Kalk. La peste a éclaté en 1665. Il y a eu de nombreuses victimes. La chaux a été épargnée . En guise de remerciement, la chapelle Kalk a été construite à l'image de Marie. L'image de Marie est en bois. Depuis lors, cela aurait des pouvoirs de guérison et des miracles. La chapelle est devenue un lieu de pèlerinage.

En 1672, le Siechenhaus fut détruit pendant la guerre de Hollande. En 1703, la chapelle a été détruite par une tempête. 1704 mais reconstruit. En raison des nombreux pèlerins, une auberge "Zum vollschlag" a été ouverte. En 1784, il y a eu une catastrophe naturelle. Le Rhin a été partiellement gelé pendant des mois. En conséquence, la glace s'est accumulée jusqu'à trois mètres de haut. Les bornes de la borne se sont brisées . La chaux, le Poll et le Vingst ont été largement inondés. Un rapport de l'époque montre que les Kalker Höfe étaient "sous l'eau jusqu'à la deuxième porte du four". Il n'y a pas de chiffres sur le nombre de personnes décédées ou le nombre de sans-abri à cause des inondations.

Période française 1789 à 1815

Les troupes autrichiennes et françaises ne se sont pas arrêtées à la chaux. La zone de la rive droite du Rhin est devenue un champ de bataille. Les Autrichiens ont été repoussés dans le Bergisches Land du 5 au 6 septembre dans la nuit. L'archiduc Karl a ordonné la contre-attaque. La zone conquise redevient libre. Les Français ont campé dans la ville voisine de Mülheim pendant trois mois. Les Français ont été pillés dans le Kalker Höfe. Les résidents n'avaient pas de quoi rire. Les Autrichiens ont été chassés. À partir du moment où il y a des rapports de témoins oculaires, qui disent que les cours ont été pillées plusieurs fois par l'avancée des troupes.

Une vieille chronique déclare que la figure en bois de la "douloureuse Notre-Dame" a été volée par les Français en 1813. Ensuite, selon la légende, les pouvoirs des soldats se sont affaiblis . L'agriculteur Wiemich a tout observé et aurait dit à Kölsch: "Si vous ne venez pas wigger, vous devez appuyer sur un wösch do an et wöd do Things puis sur zoröckbrange, où qu'il parle". En allemand standard: Si vous ne pouviez pas aller plus loin, il ferait une soi-disant perle de paille pour sa femme de chambre "Trautchen" et la mettrait sur sa tête pour qu'elle ramène la "chose" d'où elle venait. Les soldats ont ramené la figurine, grâce au fermier. En 1806, Kalk appartenait au Grand-Duché de Berg. 1808 à la Mairie Deutz. En 1803, les propriétés ont été sécularisées par le Severinsstift. La propriété des fermes est alors tombée aux mains des locataires.

Lieu de pèlerinage / zone de loisirs années 1815 à 1850

Les fermes étaient gérées de façon privée. Il n'y avait donc pas de paiement régulier pour les ouvriers agricoles. Les pèlerins de la "douloureuse Notre-Dame" sont devenus de plus en plus nombreux. Beaucoup d'anciens ouvriers agricoles ont donc construit des caisses en bois le long de la route du pèlerin. Là, ils ont offert du café, du thé et de l'eau chaude. Les familles des marchands de Cologne utilisaient la chaux comme zone de loisirs locale . Les week-ends étaient utilisés pour des pique-niques dans le vert. Cependant, il n'y avait que de simples tavernes. Ce n'était pas suffisant pour l'éminent Cologne. C'est ainsi que les cafés et restaurants élégants ont été construits. Il y avait de beaux jardins, des enclos d'animaux, des volières. Ils voulaient montrer aux enfants de la ville des "bovins" ruraux.

Quelques riches de Cologne ont construit des propriétés rurales à Kalk. Il y a donc eu une légère augmentation de la population jusqu'en 1843. En 1850, la population de Cologne était passée à 100 000. Des zones de stockage de chaux, sable et briques ont été créées autour de Cologne. De plus petites fabriques de briques ont également été construites. Les briques ont été placées au soleil pour sécher. Les agriculteurs de Kalker ont offert leurs champs comme zones de séchage. C'était plus lucratif pour eux que de cultiver les champs. Lorsque la construction a par la suite décliné, les champs n'étaient pas utilisés. Les champs ont été vendus à bas prix aux entrepreneurs de Cologne.

Années d'industrialisation 1850 à 1867

Les premières usines ont été construites à l'ouest de la Kalker Hauptstrasse. L'usine de machines pour l'exploitation minière a été fondée par Sievers & Co en 1856 et l'usine chimique Vorster & Grüneberg en 1858. Une fabrique de porcelaine a été construite en 1850. Cela est resté jusqu'en 1900. Une usine à gaz a été construite en 1862 pour assurer l'approvisionnement en gaz. À l'ère des machines à vapeur, il y avait un grand besoin de charbon. Les entreprises voulaient obtenir du charbon bon marché dans les environs. De 1854 à 1856, le charbon a été recherché. Un filon de lignite a été trouvé à l'est de Kalk. Il y a eu une panne. En 1856, les droits miniers reviennent à Wilhelm Eckardt. Cependant, l'eau souterraine entrant dans les tunnels n'a pas pu être suffisamment pompée. Cela a rendu impossible l'extraction de lignite. Par conséquent, les frères Sünner ont acheté le site minier en 1858. La brasserie et distillerie Gebrüder Sünner a été construite.

kalk

kalk

kalk

kalk

Jusqu'en 1857, Kalk faisait partie du bureau du maire de Deutz. Le bureau du maire a ensuite été divisé. La population est passée à 1800 en raison de l'industrialisation et une première école a été construite à Kalk. Étant donné que la région était toujours populaire à des fins récréatives, deux propriétaires de cafés exploitaient deux lignes de bus à cheval au milieu des années 1860. Le dimanche et les jours fériés, cependant, de nombreux jeunes ouvriers d'usine ont connu une consommation excessive d'alcool. Le maire Schaurte a ensuite fait construire un centre de détention à l'arrière d'une auberge.

Bureau du maire de Kalk 1867 à 1880

En 1867, il fut renommé bureau du maire de Kalk. En 1877, un nouvel hôtel de ville a été construit. Dans les années 1870/1871, un camp de prisonniers de guerre a été construit à Kalk. La guerre franco-prussienne a rendu cela nécessaire. Les prisonniers de guerre étaient pris en charge par des boulangers et des bouchers. Un hôpital militaire a été créé pour les blessés de guerre. La Marienkirche a été achevée en 1866. Il y avait des foires en français. En 1873, de nombreuses banques ont fait faillite. Les entreprises ont dû fermer. Les propriétaires avaient investi des parts dans ces banques. Il manquait alors des revenus fiscaux dans la communauté de Kalker. Il y avait peu de rues pavées de trottoir. Les autres étaient des chemins de terre.

De vastes zones de la ville étaient inaccessibles lors de fortes pluies . L'eau qui s'est écoulée a été collectée à la poubelle avec des ordures. Il était difficile de sécuriser le sol à cause du sol limoneux. Cette hygiène a été éliminée en 1877 avec une fosse à fronde. Un canal a également été construit. En 1877, une connexion au système d'eau du robinet à Mülheim a été ajoutée. Comme il n'y avait pas de bon approvisionnement en incendie pour 9 000 habitants, les Kalkers étaient soutenus par les pompiers de l'usine de Maschinenbauanstalt AG Humboldt. Une brigade de pompiers volontaires a été fondée en 1877. Cinq calcaires ont fait campagne pour cela. Une caserne de pompiers et de l'équipement ont été achetés grâce à des dons. La Rheinische Bahnhof a été ouverte en 1875. La chaux était ainsi mieux réalisée. En 1877, une ligne de chemin de fer tirée par des chevaux reliant Deutz à Kalk fut également exploitée.

Chaux de 1881 à 1910

En 1881, Kalk a été déclarée ville. En 1888, le bureau du maire de chaux a été dissous. Le maire Thumb a tenté d'incorporer Vingst, mais a échoué. Le successeur de Thumbs était Max Albermann. Il est resté maire jusqu'à son incorporation à Cologne. P>

Armoiries de chaux

Kalk n'avait pas d'armoiries historiques. C'est pourquoi la décision de concevoir un blason a été prise en 1882. Un héraldique a été embauché. Il y avait des ébauches pour représenter la chapelle sur un fond bleu. Les symboles industriels doivent figurer sur la base du bouclier argenté. Les dessins ne répondaient pas aux critères des armoiries. Le maire Thumb a soumis un projet à l'administrateur du district de Cologne pour approbation. Le design est venu au Royal Prussian Heraldry à Berlin. Le bureau de Berlin avait suggéré des corrections. Les armoiries ont été redessinées à Berlin. Les armoiries ont les couleurs suivantes: le champ supérieur a été conçu en bleu cobalt. Et avait des nuances bleu foncé. Le blanc a été utilisé pour la maçonnerie de la chapelle. Les portes et les fenêtres sont devenues plus sombres. Les toits étaient en ardoise. La croix et la girouette étaient dorées. La couleur noire a été utilisée pour l'engrenage, l'enclume, le marteau et le poing. Du rouge brique clair a été utilisé pour la couronne du mur et cinq couronnes. Le blason a été décerné par Guillaume I à la ville de Kalk le 20 juillet 1883.

Infrastructure

Les principales tâches de l'administration municipale étaient l'infrastructure technique et l'infrastructure sociale. Après le ralentissement économique, de nombreux demandeurs d'emploi ruraux sont venus en ville. Comme tout le monde ne pouvait pas travailler, de nombreux résidents se sont appauvris. Des églises et des entreprises industrielles ont soutenu la ville.

Soins infirmiers

Depuis 1864, de nombreuses sœurs franciscaines dispensent des soins infirmiers à domicile. En 1869, une maison est louée. Les soins hospitaliers pourraient être dispensés dans plusieurs chambres de malades. Il y avait aussi une maison de repos urbaine sur la Hochstrasse, qui était gardée par les religieuses. Le dernier fermier Kalker nommé Engels a fondé une grande propriété en 1883. Sa fille était une sœur franciscaine. L'hôpital catholique Saint-Joseph a été construit dessus. En 1896, l'hôpital comptait 200 lits. En 1904, un hôpital protestant de 56 lits a été construit.

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

pauvre soulagement

Il n'y avait aucune aide gouvernementale au 19ème siècle. Les pauvres dépendent de l'aide de citoyens riches. Les églises et les employeurs attentionnés ont également aidé. En 1874, une association de soutien aux pauvres a été fondée. Cela a géré une banque d'épargne pfennig. C'était un fonds de sécurité sociale d'entraide dans lequel les pauvres pouvaient payer des sous. En cas d'urgence, les personnes touchées ont reçu de l'argent. Cela a également été utilisé pour payer le lait scolaire des enfants dans le besoin. A partir de 1885, l'association propose des cures de lait pour les enfants pauvres. 300 enfants ont reçu un demi-litre de lait et un pain chaque matin pendant les vacances d'automne . Des promenades ont également été organisées. Il y avait des remèdes pour les enfants après Bad Kreuznach.

La zone urbaine était divisée en quartiers pauvres . Les personnes concernées ont dû utiliser des formulaires pour indiquer leur situation, le nombre de personnes et la raison de la pauvreté. Cela s'est traduit par une répartition équitable des fonds. Les subventions étaient de 14 jours. Il y avait également des soins médicaux de base. En 1886, la société Humboldt a créé une soupe populaire. Il y avait un repas pour une petite somme d'argent. En 1904, la ville a remplacé cette soupe populaire par une cuisine médiocre. Certaines entreprises ont acheté des wagons chargés de charbon et les ont distribués aux pauvres en hiver. L'orphelinat catholique Maria Hilf a été fondé. Les orphelins évangéliques étaient pris en charge dans les villes voisines.

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

Education

La ville de Kalk comptait six écoles élémentaires. À mesure que le nombre d'étudiants augmentait, il y avait quelques difficultés. Les classes étaient composées de 80 étudiants. Si ce nombre était dépassé, des extensions ont été faites. De nouveaux enfants étaient toujours ajoutés. Le nombre moyen de classes est passé à plus de 100. Jusqu'en 1895, il existait un système à quatre classes. Deux années scolaires ont été enseignées dans une classe. En 1902 et 1906, deux nouvelles écoles élémentaires ont été construites. Un lycée pour garçons a été ouvert en 1896. En 1898, un lycée pour filles a été construit. En 1884, certains industriels ont fait don de 1 700 livres à la ville. La première bibliothèque publique de Rhénanie a été fondée. Quatre enseignants de Kalker ont supervisé l'établissement. Une école de formation a été construite en 1898. En 1904, il était obligatoire d'aller à l'école pour les apprentis de Kalk.

Institutions publiques / transports

Au fil du temps, toutes les routes ont été pavées et de nouvelles construites. En 1889/1890, le bureau de poste impérial a été construit dans le style néogothique. Un petit parc a également été créé devant la poste. Kalk voulait devenir un lieu de garnison afin d'avoir un autre pilier économique. La caserne du Prince héritier a été construite entre 1894 et 1896. De belles maisons ont été construites principalement pour les officiers et les hauts fonctionnaires. Les bouchers du village n'étaient pas dans de bonnes conditions d'hygiène. Cela a été critiqué dès 1883. Par conséquent, un abattoir urbain était prévu. L'abattoir n'a été ouvert qu'en 1898. En 1900, l'usine à gaz de Kalker est achetée par la ville. En 1886, la ville a obtenu une deuxième station de passagers. L'ancienne gare de passagers a été fermée. Au lieu de cela, une gare de triage a été construite au même endroit. Un dépôt ferroviaire a également été construit. En 1902, le premier petit train a atteint la Kalker Hauptstrasse.

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

Le temps du national-socialisme

Le NSDAP a rapidement trouvé des supporters dans certaines zones résidentielles. Dans les quartiers "rouges", le groupe n'a pas été bien reçu et des pavés lui ont été lancés. De nombreux citoyens ont été harcelés en raison de leurs croyances, de leurs origines, de leurs attitudes politiques ou de leur homosexualité. Ils ont été partiellement assassinés dans des camps de concentration. Le sort de la famille juive de six membres Katz est documenté. Quatre frères et sœurs ont été tués dans des camps de concentration. Le fils Max de la famille travaillait dans le bureau de la Chemical Factory Kalk. Il a été transféré de force dans la cave à engrais de l'usine. Le travail y était dangereux pour la santé. Il a développé un cancer du foie et de l'estomac. Il est décédé en 1941. La fille Johanna Katz était la seule à avoir survécu. Son mari non juif l'a cachée jusqu'à la fin de la guerre. Pour rappel, la Geschwister-Katz-Straße porte le nom de la famille. 200 citoyens Kalker ont été tués à l'époque nazie.

L'usine de Klöckner-Humboldt-Deutz était l'entreprise la plus importante au cours de cette période . Des réservoirs et des moteurs pour sous-marins ont été produits. A partir de 1939, de nombreux travailleurs sont envoyés au front. Il y avait une pénurie de personnel. Les femmes et les travailleurs forcés des territoires occupés devaient donc faire le travail. 1 500 travailleurs forcés de Pologne ont été déployés dans l'entreprise. Ils étaient logés dans des camps de caserne. Le pèlerinage à la chapelle Kalk a été interdit en 1940. En 1941, la chapelle a été détruite par une bombe aérienne. Seule la figure de Marie est restée complète. En raison de l'industrie de guerre locale, la chaux est devenue la principale cible des bombardiers britanniques et américains. Il y a eu 20 bombardements. 90% des installations industrielles et des bâtiments civils ont été gravement endommagés ou complètement détruits. Le pire attentat à la bombe s'est produit dans la nuit du 3 au 4 juillet 1943. La population civile a été évacuée vers les zones rurales. À la fin de la guerre, il ne restait plus que 300 personnes à Kalk.

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

d'après-guerre

Après la guerre, les femmes et les enfants sont retournés dans du calcaire fortement détruit . Les femmes dites de décombres ont nettoyé le quartier. Des pistes de débris ont été provisoirement érigées. Les débris ont été retirés. La montagne de débris a été créée. Encore visible aujourd'hui sur Vingster Berg. Le redémarrage des sites industriels a augmenté économiquement. Les usines étaient sans guide. Leurs propriétaires ont été arrêtés en tant que chefs militaires ou sont entrés dans la clandestinité. Les comités d'entreprise ont donc repris la direction. La reconstruction a été plus rapide avec le retour de la plupart des prisonniers de guerre. Les maisons endommagées par les bombes ont été rapidement reconstruites pour créer un espace de vie pour les travailleurs nécessaires. Au temps du miracle économique, de nombreux magasins, auberges et cinémas ont été construits. Au début des années 60, il y a eu le premier afflux de travailleurs invités. En raison du plein emploi , il n'y avait plus assez de main-d'œuvre allemande. En conséquence, la chaux s'est développée en un district avec une forte proportion de migrants.

Les années 1970 et 1980

Il y a eu une récession dans les années 1970. Cela a eu de graves conséquences pour l'industrie de la chaux et les travailleurs. Depuis 1978, de plus en plus d'usines ont fermé.

  • La fonderie de métal Peter a fermé ses portes en 1978
  • L'entreprise de construction métallique Albert Liesegang a fermé ses portes en 1979
  • En 1983, l'usine d'accumulateurs Gottfried Hagen à Humboldt a fait faillite
  • En 1996, Klöckner Humboldt Deutz AG a délocalisé sa production à Lauingen en Bavière
  • En 1993, l'usine chimique de Kalk a été fermée

Plus de 8 500 personnes ont perdu leur emploi. Les ventes ont chuté. L'ancien bâtiment de l'hôpital évangélique a été remplacé en 1989 par un nouveau bâtiment. L'hôpital compte plusieurs départements principaux. En 1991, un arrêt moderne a été construit sur la Trimbornstrasse.

présence

Des offres d’éducation pour les citoyens, des installations de loisirs pour les jeunes, des centres de conseil pour les chômeurs de longue durée et des cafés-drogue surveillés pour les toxicomanes sont soutenus. Il y a l'initiative Schäl Sick avec la tentative de trouver de nouvelles entreprises. De nouveaux bâtiments avec de la verdure ont été créés. Les salles classées des travaux de Klöckner-Humboldt-Deutz ont été louées.

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

Population

La proximité de l'industrie a rendu la chaux peu attrayante pour le développement résidentiel. Depuis les années 80, de nombreux Kalkers se sont installés dans les communautés voisines. Les liaisons de transport étant très bonnes, il n'était plus nécessaire de vivre directement à proximité du lieu de travail. De nombreux travailleurs invités sont restés à la chaux. Par conséquent, la proportion d'étrangers est passée de 30,2% en 1985 à 40,9% en 2000 . De nombreux bâtiments résidentiels ont été construits sur les anciennes zones industrielles.

religions

Il existe de nombreuses nationalités à Kalk. Il existe donc une grande diversité de religions. La plupart des Kalkers sont catholiques, suivis des protestants. Les autres appartiennent à d'autres religions ou ne sont pas confessionnels.

La paroisse catholique de Kalk est indépendante depuis 1856. Il possède les églises Saint-Marien et Saint-Joseph. Il y a aussi la chapelle Kalker. La communauté italienne de la mission Cattolica Italiana se tient dans les foires de St. Marien en italien. Le monastère de Klarissen existe depuis 1918. En 2007, il ne restait que sept sœurs. En 2013, le monastère a été abandonné en raison d'une pénurie de jeunes.

La paroisse évangélique possède l'église de Jésus-Christ. La communauté viticole a une église évangélique libre.

Deux mosquées sont à la disposition des croyants musulmans de Kalk.

L'Église néo-apostolique a été fondée en 1928. L'église a été construite en 1951. En 2010, la congrégation a vendu l'église à la Fraternité Saint-Pie X.

Infrastructure et économie

L'arrêt Cologne Trimbornstraße est desservi par le S-Bahn de Cologne depuis la gare principale de Cologne jusqu'à Siegburg et Overath / Meinerzhagen. Il existe également une connexion directe à l'aéroport de Cologne / Bonn. Il y a deux lignes de métro léger et deux lignes de bus.

kalk

kalk

kalk

kalk

Transport privé

Depuis l'A 559, la sortie Kalk / Poll mène à Kalk. La B 55a est reliée à la jonction de l'autoroute Cologne-Est au nord et à l'ouest. Étant donné que le développement est étroit, les rues latérales sont conçues pour la circulation à sens unique. Il n'y a que des pistes cyclables aménagées sur la Kalk-Mülheimer Straße et la Dillenburger Straße. En outre, en partie également sur Kalker Hauptstrasse et Kapellenstrasse.

Commerce, gastronomie et commerce

La rue principale de Kalker est la rue commerciale centrale. Le centre commercial Cologne Arcaden , une succursale de Kaufhof AG et de nombreux magasins se trouvent ici. Les magasins établis de longue date ont subi des pertes de ventes horribles en raison du centre commercial. Beaucoup ont donc dû fermer. Des magasins vides ont été loués à des discounters. Il y a encore beaucoup de pubs ouvriers à Kalk. Le restaurant Reissdorf em Cornely a ouvert ses portes en 1874. C'est un restaurant de style brasserie traditionnel. Le jardin de la mine a été rouvert en 1996. En été, il y a de la nourriture rhénane en plus de la consommation de bière.Pour les étudiants, il y a des pubs comme "Vorstadtprinzessin", "Trash Chic" ou le café "Blauer König". Une unité de production de Deutz AG produit des vibrateurs. Il y a aussi un centre logistique à l'usine.

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

Sécurité publique

Il y avait une contamination par l'amiante dans l'ancien quartier général de la police. Par conséquent, le siège de la police de Cologne a été reconstruit là-bas . Un policier a été tué en service. En sa mémoire, une rue porte son nom. Le Kalk-Karree s'occupe des jeunes avec une administration sociale et jeunesse.

Éducation, soins et soins infirmiers

Il y a deux écoles secondaires à Kalk, une école pour les personnes ayant des difficultés d'apprentissage et la Kaiserin-Theophanu-Schule. Il existe également des écoles secondaires au centre d'éducation des adultes et huit jardins d'enfants. Il y a une grande clinique moderne avec l'hôpital évangélique. Kalk possède également deux maisons de retraite. Il existe également un centre d'intervention en cas de crise. Dans le jardin de la ville se trouve le château d'eau classé.

Musée

Le Centre d'expérience scientifique Odysseum a ouvert ses portes en 2009. Il y a six mondes thématiques avec 200 stations d'aventure.

installations pour les jeunes

En 2006, le centre de loisirs et de jeunesse AbenteuerHallenKalk a été inauguré. Il y a un skate park et un mur d'escalade. Le streetball est également disponible pour les personnes handicapées et non handicapées. Il existe également des sports pour les jeunes comme le football, les essais de vélo et le patin à roues alignées. Depuis les années 1970, la paroisse évangélique propose différentes offres pour tous les enfants et adolescents Kalker. La supervision des devoirs, un cirque de jeunes, une chorale de jeunes et des œuvres musicales, un café pour les jeunes et des travaux informatiques sont disponibles dans le centre pour jeunes.

Événements

Il y a chaque année un festival de rue sur la Kalker Hauptstraße. Le mile du festival comprend trois scènes et des stands de vente. Des artistes du carnaval de Cologne s'y produisent. Un cortège de carnaval se déplace dans les rues le mardi de carnaval. Un festival annuel des tireurs d'élite est organisé par les tireurs d'élite de Kalker.

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

Les catholiques italiens de la paroisse Saint-Marien pratiquent encore les coutumes locales. La passion du Christ est représentée en italien par les laïcs. Le jeudi saint, il y a des pains aux figues cuits.

Bâtiments: édifices religieux

Les structures suivantes méritent d'être mentionnées:

  • Chapelle Kalker: après la destruction de la guerre, elle a simplement été reconstruite
  • St. Marien: Entre 1863 et 1866, l'église paroissiale Saint-Marien a été construite à côté de la chapelle. L'église a une tour de 50 mètres.
  • St. Joseph: l'église en brique à trois nefs St. Joseph a été construite entre 1899 et 1902
  • Eglise Jésus-Christ: l'inauguration a eu lieu en 1951
  • Klarissenkloster: L'idée du bâtiment est venue du prélat Mgr Martin Köllen et de sa nièce. Elle était abbesse à Kevelaer. Le monastère a été inauguré en 1925. Il a été détruit en 1941, mais reconstruit en 1947. Des figures sur les façades suivirent en 1965. En 1990, il a reçu un vitrage coloré.

Citoyens célèbres de la chaux

Et maintenant nous arrivons à la "proéminence":

  • Clemens Ganz, 1964 - 1976 organiste à St. Marien
  • Tom Gerhardt (né en 1957) comédien, acteur et citoyen d'honneur de Cologne-Kalk
  • Hermann Grüneberg (1827 - 1894), chimiste, entrepreneur et citoyen d'honneur de la ville de Kalk
  • Helmut Kickton (né en 1956), organiste de l'Église Jésus-Christ de 1976 à 1983
  • Hilde Krüger (1912 - 1991), actrice, agent de défense à l'époque nazie
  • Karl-Heinz Kunde (né en 1938), cycliste professionnel, triple champion d'Allemagne et six fois participant au Tour de France
  • Martin Lauer (né en 1937), athlète, champion olympique de 1960 au relais 4 x 100 m
  • Tina Ruland (née en 1966), actrice, a grandi à Kalk
  • Carl Johann Heinrich Scheibler (1852 - 1920) fabricant d'engrais, co-fondateur des hôpitaux protestants
  • Joseph Caspar Witsch (1906 - 1967), bibliothécaire et éditeur

kalk

kalk

kalk

kalk

kalk

Réserver un hébergement

Voulez-vous passer quelques jours dans la ville cathédrale? Nous avons les hébergements parfaits pour vous! Demandez immédiatement à hébergement cologne une offre sans engagement! Les Messezimmer et les locations de vacances sont très proches de la foire! Nous nous réjouissons de votre demande non contraignante!